THE GOVERNMENT DOES NOT HAVE LEGITIMACY ANYMORE [EN] [ES] [FR]

THE GOVERNMENT DOES NOT HAVE LEGITIMACY ANYMORE [EN] [ES] [FR]

The referandum results, which are designated with tyranny, cheating and stealing, do not have any legitimacy. Those who attempt to celebrate this result mock the people. 

We call our people, who do not submit, to unite, to act organized and not to accept 'fait accomplis'.  [ES]

A political power does not receive its legitimacy only with the latest votes it gains. Election results are not enough to become a government which can do whatever it desires. 
AKP regime, carrying a public enemy and reactionary character since its first day, has long been out of social legitimacy. Further to that, the results of referendum held on April 16th is nothing but a confirmation of this illegitimate situation. 

Voting on April 16th has gone to floor and become obsolete in terms of approving and rejecting constitutional amendments. After this point, there is zero chance for the society to accept a “yes” result to be declared. Leaving which party to take which position aside, TKP  already declares that it rejects such a result.

This election has the marks of tyranny and cheating. The decision of Supreme Committee of Elections to accept unsealed voting papers and envelops as valid does not fit in any lawful or impartial concepts.
AKP stopped at nothing and applied pressures. The result is a significant decrease in their votes and their receiving half of the votes with the help of boundless manipulations and forgeries.  

The governing party’s ruling capability is destroyed, losing the most of larger cities and city centers of which it kept hold for years. 

Its attempt to “celebrate its victory” despite these facts means only one thing, apart from mocking our people: We count this kind of push fullness a call for a showdown. The working people and intellectuals of Turkey, all our citizens who are devoted to the values of republic accumulated energy to come to terms with reactionary powers.

It is pointless for AKP, who considers ruling this country in line with the interests of the enemies of the working people, capitalist forces, and monopolies, to try to survive by once again relying on those powers.  

TKP calls our people to be on alert, not to accept fait accomplis and with this aim, to organize.

Communist Party of Turkey
Central Committee

 

[FR]

Le pouvoir n’a plus aucune légitimité

Déterminés par la tyrannie, la tricherie et le vol, les résultats de référendum n’ont aucune légitimité. Ceux qui célèbrent ces résultats se moquent du peuple.

Nous appelons notre peuple qui ne soumet pas à s’unir, à agir de manière organisée et à ne pas accepter les faits accomplis.

Un pouvoir politique ne gagne pas sa légitimité uniquement par les voix qu’il a gagnées dans les dernières élections. Les résultats électoraux ne suffisent pas à un pouvoir pour faire  tout ce qu’il veut.

Possédant un caractère réactionnaire et anti-populaire depuis sa toute première journée, ça fait longtemps que le régime de l’AKP a perdu sa légitimité sociale. Les résultats de référendum de 16 Avril ne sont qu’une confirmation de cette situation illégitime.

Le référendum de 16 Avril a fait un "flop" et est devenu caduc en terme d’accepter ou de refuser les amendements constitutionnels. A ce point, il n’y a plus aucune possibilité pour que le  “oui” soit accepté dans la société. Peu importe quel parti prend quelle position, le Parti Communiste de Turquie déclare dès maintenant qu’il refuse un tel résultat.

La tyrannie et la tricherie ont marqué ce référendum. La décision prise par le Haut Conseil Electoral d’accepter les billets et les enveloppes sans cachet n'est pas conforme au droit ni à la justice.

L’AKP a tout fait et a exercé toute sorte de répression. Le résultat n’a été qu’une régression significative de ses voix et l’obtention de la moitié des voix par manipulations et tricheries sans limites.

Un parti gouvernant qui perd les grandes villes et la plupart des centres-villes qu’il contrôlait depuis des années n’a pas de compétence pour changer la Constitution, même pas pour gouverner.

La tentative de l’AKP malgré ce tableau pour “célébrer sa victoire” n'a d'autre sens que de se moquer de notre peuple: Nous considérons un tel cynisme comme une déclaration de confrontation. Le peuple travailleur et les intellectuels de la Turquie, tous nos citoyens engagés dans valeurs de la République ont accumulé à partir de ce soir une énergie pour faire face au réactionnisme.

Devoir son existence à l’administration de ce pays en se basant sur les intérêts des forces capitalistes et monopoles ennemis du travail et du peuple, l’AKP essaye en vain de rester debout en se pliant encore à ces mêmes forces.

Le Parti Communiste de Turquie appelle notre peuple à rester vigilant, à ne pas accepter les faits accomplis et en ce sens à s’organiser sans perdre de temps.

Comité Centrale du Parti Communiste de Turquie